fbpx

N’est-il pas frustrant de ne trouver aucun magasin de vrac vendant des produits d’épicerie et des produits de première nécessité sans emballage ? Ou même une épicerie ordinaire avec un rayon de produits en vrac ?

C’est l’un des défis les plus courants que j’entends : “Je ne peux pas être zéro déchet parce que je n’ai pas de magasins de vrac près de chez moi”.
La frustration est compréhensible : après tout, les courses d’épicerie et de nourriture sont généralement notre activité la plus fréquente/régulière et les emballages alimentaires sont l’une des plus grandes sources de déchets plastiques.

J’ai la chance de vivre assez près d’un magasin de produits alimentaires qui ont une section de vrac décente (noix, avoine, céréales, lentilles, chocolat, etc). Et j’ai encore plus de chance car ils me permettent de me servir de mes propres sacs et contenants pour me fournir, car chaque magasin peut avoir une politiques différente à cet égard, même au sein d’une même chaîne.

Tout le monde n’a pas le même privilège : beaucoup d’entre nous vivent dans un désert alimentaire. Mais je ne trouve pas toujours tout ce dont j’ai besoin sans emballage… Bien sûr, je peux conduire pendant une heure ou deux chaque semaine et tout trouver sans plastique, mais est-ce durable ?

Les émissions de carbone générées par une conduite aussi lointaine annuleraient probablement les avantages liés à l’économie faite sur les emballages en plastique. Ou bien je pourrais passer ce temps à ramasser les déchets dans les parcs voisins et économiser encore plus de plastique pour éviter qu’il ne se retrouve dans nos cours d’eau.

Alors, que faire ? Il y a de nombreuses façons de réduire votre empreinte plastique en faisant vos courses et tous les emballages que cela implique, même si vous n’avez pas accès à des magasins de gros. Il faut que vous soyez plus attentif à ce que vous achetez et à la façon dont vous l’achetez.

Voici nos 9 conseils pratiques pour vous guider :


Ne laissez pas le manque de magasin de vrac vous décourager d’essayer d’autres choses

Premièrement, l’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire est de ne pas vous décourager sur ce que vous ne pouvez pas faire, mais plutôt de vous concentrer sur ce que vous POUVEZ faire. Chacun d’entre nous a des situations complètement différentes : certains ont le luxe d’avoir du temps pour faire des choses, d’autres d’avoir de l’argent pour acheter des choses, d’autres ont les deux et d’autres encore n’ont ni l’un ni l’autre.

Il est inutile de comparer votre parcours avec ce que vous pouvez voir sur Internet. Faites du mieux que vous pouvez, avec ce que vous avez et célébrez les petites victoires (vous l’avez mérité) !

Et surtout, ne soyez pas trop dur avec vous-même. Ne vous attardez pas sur le fait que la plupart des choses dont vous ou votre famille avez besoin ou que vous pouvez vous permettre sont enveloppées dans du plastique. Il existe tant d’autres façons de réduire votre empreinte écologique. Le fait même que vous lisiez cet article en dit long sur vos motivations à mener une vie plus écologique. Même si vous pouvez changer une petite chose (comme refuser des échantillons gratuits chez votre dentiste), ce sera toujours mieux que de ne rien faire du tout.


Pensez à des alternatives et si vous le pouvez, faites-le vous-même

Introuvable dans un magasin de vrac ? Faites-le !

Bien souvent, les aliments dont nous ne pouvons pas nous passer sont rarement disponibles sans emballage plastique. Il vaut peut-être la peine de se demander si nous pouvons sortir des sentiers battus et les fabriquer nous-mêmes en utilisant moins, voire pas du tout de plastique.

Vous aimez la limonade ? Plutôt que de l’acheter toute faite, pourquoi ne pas essayer de la préparer vous-même à partir de citrons frais ? Au lieu d’acheter des bouteilles individuelles, pourquoi ne pas acheter une grande boîte de poudre à limonade et la mélanger à l’eau vous-même, au fur et à mesure de vos besoins ? Bien que cette boîte puisse être en plastique, elle peut être réutilisée dans votre cuisine pour le stockage de produits secs.


Préparez un plan de courses et évitez le gaspillage de nourriture

Le magasin de vrac en ligne est une bonne option pour préparer ses repas

Saviez-vous que si les déchets alimentaires étaient un pays, il serait le 3ème plus grand responsable des émissions ?

La planification de vos courses vous aidera à déterminer exactement ce que vous devez acheter cette semaine et en quelle quantité. Acheter moins, c’est utiliser moins d’emballages. Ce plan vous permet également de procéder à des substitutions si un ingrédient particulier de votre repas n’est pas disponible sans plastique. Par exemple, si votre magasin n’a plus de champignons pour votre recette, pouvez-vous remplacer par des carottes ?

Une bonne conservation des aliments est également un facteur important pour réduire le gaspillage de nourriture. Si les aliments que vous achetez durent plus longtemps, cela signifie automatiquement que vous en achetez moins, ce qui se traduit par une diminution du plastique.


Achetez des produits en vrac et emmenez vos sacs réutilisables

Le sac réutilisable est indispensable dans les magasins de vrac

Depuis les rayons jusqu’à la caisse : comment transporter la plupart des denrées alimentaires ?

Les séparer dans le caddie à l’aide de sachets en plastique fournis par le magasin est une habitude que nous avons fini par adopter. Presque toute la nourriture (comme les pommes de terre, les oignons, les légumes verts et les fruits) peuvent être transportés directement dans le panier, puis dans votre sac de courses réutilisable après le paiement. Veillez à bien les laver à la maison avant de les ranger. Seuls la nourriture de petite taille (comme les champignons et les piments en vrac) sont plus difficiles à stocker directement dans le panier.

Pour ces petits produits, les sacs de produits réutilisables sont très pratiques. Le poids à vide de certains sacs de ce type est inscrit sur le sac, ce qui permet de le soustraire facilement pour éviter payer son poids. Cela vous évite également de faire peser et tarer les sacs avant de faire vos courses.


Transportez vos conteneurs

Si vous achetez habituellement du fromage ou de la viande emballés chez le boucher ou un sandwich chez le traiteur, demandez à utiliser votre propre récipient réutilisable. Mais veillez bien à ce qu’il soit toujours propre.

Les différents magasins peuvent avoir des politiques différentes : certains n’ont aucun problème à placer l’article directement dans votre récipient, d’autres n’autorisent pas les conteneurs des clients derrière le comptoir (par crainte de contamination) et peuvent donc le placer sur un papier et vous demander de le mettre dans votre conteneur.

Il peut être utile de vous renseigner au préalable sur la politique du magasin et d’expliquer pourquoi vous faites cela. Parfois, la personne derrière le comptoir peut ne pas être au courant, il peut donc être utile de parler aussi au gérant du magasin.

J’ai eu de la chance avec quelques magasins à côté de chez nous : la caissière n’était pas sûre que je puisse utiliser mes contenants dans le rayon des denrées en vrac, alors dans le doute, elle a refusé.
Mais après avoir parlé au gérant et lui avoir expliqué pourquoi je le faisais, elle a été plus qu’heureuse de rendre ce service pour l’environnement.


Rechercher des alternatives avec les emballages en verre, en papier et en carton

Privilégiez les matériaux compostables et recyclables

Si vous ne pouvez pas trouver non-emballé, essayez de choisir un emballage le plus durable possible.

Vous pouvez commencer par :

  1. Réutiliser (bocaux en verre ou en plastique)
  2. Composter (comme le papier ou le carton)
  3. Recycler (récipients en métal ou en verre).

Par exemple, la plupart des magasins proposent des œufs dans différents types d’emballages allant de :

  • la mousse de polystyrène (non recyclable)
  • le plastique transparent (la recyclabilité varie d’une ville à l’autre)
  • le papier/carton (facilement compostable).

Les œufs en papier/carton peuvent également avoir une deuxième vie, comme allume-feu ou pour démarrer des semis.

Bien entendu, les prix de chaque option peuvent également varier : faites ce qui vous convient le mieux compte tenu de votre budget. Commencez à réfléchir à la possibilité de réutiliser les emballages d’une manière ou d’une autre.

Après tout, le principe du zéro déchet ne consiste pas simplement à produire moins de déchets, mais à utiliser au mieux les ressources. Ainsi, si vous pouvez réutiliser un bocal en verre pour congeler des aliments ou stocker des confitures maison, c’est préférable au recyclage. Malheureusement, le recyclage nécessite également de la main d’oeuvre et de l’énergie pour récupérer les déchets, les décomposer et les transformer en d’autres objets.


Acheter des portions plus grandes

Parfois, les emballages en plastique sont inévitables pour des raisons de budget, de santé, de temps ou autre. Dans ces cas-là, j’essaie de trouver la plus grande portion que je peux acheter, que je sais pouvoir stocker correctement ou utiliser avant qu’elle ne se gâte. Le seul grand emballage en plastique est préférable à de nombreux petits emballages.

Par exemple, au lieu d’acheter de petits emballages de yaourt en portion individuelle, achetez un pot plus grand et prenez vous-même la portion qui vous convient à la maison. Comme de plus en plus de gens commencent à le faire, nous envoyons également un message aux propriétaires de magasins et aux fabricants sur le type de produits que nous soutenons.


Mangez moins d’aliments transformés, plus de produits frais.

Manger plus sain est la base d'une bonne santé

Je ne veux pas paraître trop rabat-joie, mais ce sont les les noix, les céréales, les fruits et les légumes frais qui sont les plus sains pour nous. C’est d’ailleurs le gros avantage d’avoir un magasin de vrac à côté de chez soi, c’est que tous ces produits sont disponibles sans emballage.

La plupart des aliments transformés comme les chips et les biscuits sont invariablement emballés dans du plastique non recyclable et les emballages alimentaires représentent une grande partie de nos déchets plastiques.

Choisir des aliments frais plutôt que des aliments transformés avec une empreinte plastique automatiquement réduite est également meilleur pour notre santé.

Si vous devez acheter des aliments emballés dans du plastique, essayez d’acheter le plus grand emballage possible : ce sera toujours ça de plastique économisé !


N’ayez pas peur de poser des questions et d’en parler

Une chose est sûre, il n’est pas facile d’aller contre des décennies d’habitudes qui sont bien ancrés dans l’esprit de chacun. Il faut du courage pour aller à l’encontre des codes, comme demander à mettre le pain dans son propre sac ou demander un sandwich dans son propre récipient.

Mais je vous assure que plus vous le pratiquez, plus c’est facile. Parler aux gens avec le sourire, expliquer pourquoi vous faites ce que vous faites et poser des questions aide l’autre partie à comprendre votre point de vue. Faites-vous des amis et discutez avec le boulanger, le boucher et les directeurs de magasins où vous allez fréquemment, car la plupart des gens veulent bien vous aider. J’ai rencontré deux directeurs de magasin qui sont venus à moi la première fois : “C’est super ce que vous faites, laissez-moi parler à la caissière et elle s’occupera de vous”. Et maintenant, faire ses courses dans ces magasins est un jeu d’enfant.

Vous pourrez peut-être intégrer tous ces conseils ou un seul, ou encore trouver vous-même d’autres moyens créatifs. La chose essentielle à retenir est que tout compte. Même si vous pouvez faire un petit changement, c’est infiniment mieux que d’abandonner parce que vous ne pouvez pas faire tous les changements que vous voulez faire.

Et vous, vous avez un magasin de vrac là où vous vivez ? Quels sont vos plus grands défis en matière d’achats d’épicerie ? Avez-vous d’autres suggestions à ajouter à cette liste ? N’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires ci-dessous.

Mon Panier Élément supprimé. Annuler
  • Aucun produit dans le panier.